Annoncer à l’avance

Prédire

La définition du verbe prédire est la suivante : 

Annoncer à l’avance un événement par connaissance inductive, rationnelle des causes et des effets.

Certains parle aussi parfois dans ces cas de prémonitions pour décrire un ressenti ou un pressenti qui, pour la plupart des situations, ne relève que de choses à venir sans aucune rationalité.

Ma réflexion m’a amené à m’interroger sur ce qu’il en est de nos moments de difficultés et d’épreuves.

Nos épreuves nous sont elles annoncées à l’avance ?

Si oui, par qui et comment ?

Je me vois, il y a de cela quelques années, rêvant d’une situation troublante que je n’arrivais pas à comprendre. Dans ma vision, je voyais des tremblements de terre où, certaines personnes que je connaissais, étais en difficulté. J’ai longtemps essayé de comprendre cette vision sans pour autant arriver à la comprendre. De même, j’ai aussi reçu un passage des écritures en révélation d’un prophète de la bible sans comprendre pourquoi, cet homme éprouvé, m’était donné.

On ne comprend pas toujours ce que nous révèle Le Créateur et on se dit surtout que ces choses sont pour notre vie et dans l’immédiat.

On peut se dire que notre Dieu, nous éprouve et ne nous alerte pas sur ce qui nous arrivera dans les moments difficiles et parfois nous doutons de son Amour pour nous.

Mais prêtons-nous suffisamment attention à ces messages ?

Faisons-nous attention à ce qu’Il nous révèle ?

Si aujourd’hui, avec le recul, je repense à toutes ces choses qu’Il a pu me donner sans que j’en sois conscient et même que je le comprenne le sens, je peux affirmer que ce qu’Il m’avait dit, c’est bien réalisé.

Dieu a toujours utilisé les prophètes ou les prophéties pour préparer Son peuple, Ses enfants à affronter les difficultés et les épreuves. Il dit ainsi dans Ésaïe 46.10 :

J’annonce dès le commencement la fin, et dès le principe, ce qui n’existe pas encore, et Je dis : Ma résolution sera immuable, et toute Ma volonté s’exécutera.

Ces révélations pour nous, quand elles nous sont données, ne le sont pas toujours pour l’immédiat, mais pour des jours à venir. Si dans certains cas, ce qu’Il dit, ce qu’Il annonce s’accomplit tout de suite, la plupart du temps Il nous annonce les évènements à venir bien en avance.

Ce que le prophète Ésaïe nous dit dans ce texte, au-delà de l’annonce ou de la révélation, c’est que d’une part sa décision ne changera pas, mais surtout que Sa volonté se réalisera.

On peut avoir du mal à comprendre Dieu en lisant ces paroles. Pourquoi nous prédit-Il des choses qui seront difficiles pour nous à supporter et qui nous feront souffrir ?

Si l’on se limitait à cette partie du texte, on omettrait la fin du verset qui est tout aussi importante :

Toute ma volonté s’exécutera.

Quand nous sommes dans ces situations, avons-nous cette notion de rechercher qu’elle est Sa volonté ?

Prenons-nous du recul pour voir, s’Il ne nous avait pas déjà dit ce qui se passera et que nous avons oublié ou pas compris tout de suite ?

Une chose est certaine, aussi difficile qu’ont été mes épreuves et il y en aura encore certainement d’autres, Il m’a toujours annoncé d’une manière ou d’une autre ce que j’avais à endurer.

Vais-je me plaindre, me lamenter et rejeter mon Dieu ?

Non, je ne puis qu’endurer et laisser s’accomplir Sa volonté. Je me dois de chercher à comprendre son plan et pourquoi je suis utilisé pour que celui-ci se réalise.

Je pourrai alors, à la fin de l’épreuve, comme le dit l’apôtre Paul, dire et déclarer : 

J’ai bien combattu ;

j’ai achevé ma course ;

j’ai gardé la foi.

Il ne me reste qu’à attendre la couronne de justice qui m’est réservée. 2 Timothée 4.7,8

Ésaïe 46.10