Annoncer la bonne nouvelle

Nous avons tous déjà assister à de grands rassemblements pour écouter des orateurs, qu’il s’agisse dans les communautés religieuses ou encore dans les réunions politiques. C’est vrai qu’actuellement, c’est plus cette dernière qui occupe les actualités. 

Mais que retenons-nous de ce qui est dit ?

Nous n’allons pas nous attarder en ce moment sur la politique où les orateurs rassemblant des milliers voir des dizaines de milliers de personnes, mais plutôt sur ceux qui nous parlent des écritures.

J’ai été attiré par cette différence qu’il y a entre une personne qui prêche et celle qui proclame.

Quelle différence ?

La définition du mot prêcher est défini comme étant le fait d’annoncer, publier, enseigner la parole de Dieu.

La définition de proclamer en est tout autre et consiste à exprimer, mettre en évidence une chose de manière nette et précise

Alors concernant ce qui nous vient de Dieu, s’agit-il de simplement enseigner la parole de Dieu ou d’attester ce que nous connaissons de Dieu ?

J’ai toujours été surpris de voir des fidèles boires et acquiescer les paroles d’un prêche dans une communauté et être si peu enclin à proclamer, témoigner ce que Dieu à fait pour eux. Jugez-en vous-même, n’est-il pas plus facile de croire en l’expérience de quelqu’un que de lui faire confiance uniquement par ces enseignements et sa connaissance des écritures.

N’importe qui étudiant les écritures est en mesure d’effectuer des prêches et d’enseigner par connaissance, mais partager par le vécu est tout autre chose.

Quel sens auront les enseignements d’un prédicateur de l’évangile si cet enseignement n’est pas visible dans sa vie ?

Dans l’évangile de Luc 4.18, Le Messie déclare : 

L’esprit du Seigneur est sur moi ; c’est pourquoi Il m’a oint afin d’annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs l’élargissement, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer les blessés soulagés.

Il est essentiel ici de comprendre plusieurs choses et elles ne sont pas applicable qu’à Jésus :

  1. L’Esprit de Dieu : Celui qui enseigne ou proclame devrait être habité par l’Esprit de Dieu
  2. L’Onction : Le fait d’être oint confère un caractère sacré à celui qui doit délivrer le message
  3.  Le Message : Il s’agit de proclamer, d’annoncer La bonne nouvelle de la guérison, du salut avec conviction

Voilà les trois éléments majeurs d’un enseignement.

Je ne ferai pas de critique sur les enseignants de la parole de Dieu, cela m’est interdit par l’Éternel. Cependant, il Me permet de nous alerter sur les risques quant à l’utilisation de sa Parole.

Interrogeons-nous, quand nous sommes face à ces prêches, à déceler si ces trois éléments sont présents :

l’Esprit, l’Onction et la conviction avec laquelle le Message est transmis.

Luc 4.18