Au-delà du ciel

Cieux ouverts

L’homme, avec sa science, cherche toujours à découvrir ce qui est au-delà de ce que l’on voit. Ces scientifiques ont mis en place des campagnes et des missions de découvertes de corps célestes ou encore de planètes. Mais aussi loin que leur permettent le télescope Hubble ou encore le tout dernier télescope James Webb, ils n’arrivent pas à dépasser ce qui est au-delà du ciel.

Pourquoi n’y arrivent-ils pas ?

Comment voir au-delà du ciel ?

Le Créateur a voulu sanctuariser ce qui se passe dans les cieux et n’a laissé que quelques indications sur ce qui s’y déroule qu’à quelques prophètes.

Cette vision de ce qui se passe dans les cieux n’est donc pas donné à tout le monde. Et pourtant, Il nous demande de rechercher le ciel. Désirer le ciel et ce qui s’y trouve, sans connaitre tout ce qui s’y passe, relève là encore d’un acte de foi.

Certains récits d’homme ou de femme ayant frôlé la mort parlent de vision de lumière au bout d’un tunnel, mais que connaissons-nous réellement de ce qui se passe dans l’autre réalité invisible.

Dans le livre des Actes 7.55-56, Etienne, un des serviteurs de Dieu, rempli de l’Esprit-Saint, en fait une brève description à ceux qui le persécutait. Il décrit la scène suivante : 

Il fixa son regard vers le ciel ; il vit alors la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
Ah ! dit-il, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.

Au-delà de la description qu’Etienne nous transmet, il y a un enseignement relatif à nos moments d’épreuve et de souffrance.

Quand nous sommes dans ces situations, ne cherchons-nous pas le secours naturellement en haut ?

Il y a tout comme pour ces hommes de science une aspiration à découvrir ce qui dépasse notre vision des choses terrestres.

Mais devons-nous attendre d’être en difficulté pour rechercher les choses d’en haut ?

Notre vie sur cette Terre nous laisse avec tant d’insatisfaction qui nous pousse à désirer autre chose bien meilleure.

Tout cela doit nous amener à considérer notre quotidien et à rechercher comme le dit Paul dans son livre aux Colossiens. Il dit ainsi : 

Affectionnez-vous aux choses d’en haut, non à celles de la terre. Colossiens 3.2

Quelles sont les choses sur la terre auxquelles nous sommes attachées ?

Cherchons-nous réellement dans notre vie quotidienne à nous intéresser à ce que voyait Etienne ?

Que voyait-il ?

Etienne voyait la gloire de Dieu quand il regardait au-delà du ciel. Ce voile, qu’il y a sur nos yeux et qui nous empêche de voir la gloire de Dieu et le Fils de Dieu à Sa droite, ne peut nous être enlevé que si nous renonçons à notre attachement, notre affection pour la terre et tout ce qu’elle contient.

De même, dans nos moments de souffrances, d’épreuves, de persécutions, dépassons notre regard de ces choses qui sont bien réelles et qui nous font mal, pour regarder et attacher notre regard sur Le Messie qui a vécu les mêmes situations voir plus, et les a vaincues pour aujourd’hui selon la description d’Etienne, se retrouver à la droite de Dieu.

Dépassons nos souffrances momentanées, même si elles durent depuis quelques années, focalisons notre regard sur Le Messie, notre Sauveur qui a vaincu pour nous déjà toutes ces choses et nous prépare notre place auprès du Père dans toute Sa gloire.

Actes 7.56