Élu par Dieu

Depuis hier, se tiennent sur le territoire français, les élections pour élire le futur président de la république. Que l’on soit ou pas votant, les médias, ne parlent que de cela et de la guerre.

J’ai été interpellé par l’affiche de campagne d’un candidat qui parle d’unité pour la France. Ce candidat pourtant ne parle que de division du peuple Français. Cela m’amène à comprendre d’une part que le message que nous véhiculons, doit être en cohérence avec la pratique du message.

Une autre chose qui m’est apparue, c’est que nous sommes appelés à voter pour élire un représentant, un gouvernant qui décide de tout nous concernant, et parfois même à notre place.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet des élections, mais plutôt de l’importance du choix.

Comment être libre si nous ne pouvons choisir et décider de nous même ?

Nos dirigeants et tous ces candidats parlent de démocratie, de liberté, mais nous ne nous rendons même pas compte que nous ne sommes plus libres.

En y réfléchissant, beaucoup d’entre nous refusons les principes et règles dans les communautés religieuses parce que celles-ci nous éloignent de nos décisions et choix.

Finalement, qu’est-ce qui est mieux pour nous, choisir ou être choisi ?

Si les politiciens aiment choisir, ils ne le peuvent que s’ils ont été choisis eux-mêmes par nous.

Dans le domaine de la spiritualité, il convient aussi que nous nous interrogions.

Est-ce nous qui choisissons Dieu ou est-ce Dieu qui nous a choisi ?

Si la finalité est de faire partie des enfants de Dieu, on peut se dire, que cela n’a que peu d’importance. Mais en y réfléchissant bien, se savoir choisi ne laisse pas indifférent.

Dans le livre de Deutéronome 14.2, écoutez ce qui est dit nous concernant : 

Tu es un peuple saint pour Yahvé ton Dieu, il t’a choisi pour que tu sois son peuple au milieu de tous les peuples de la terre.

De ce texte ressort des éléments qui me semble essentiels à comprendre : 

  1. Nous faisons partie d’un peuple déclaré saint par Dieu
  2. C’est Dieu qui nous a choisi parmi tous les autres

Il m’est toujours apparu que Je choisissais Dieu. C’est Moi qui devais l’élire pour régner sur Moi et diriger Ma vie.

Aujourd’hui, l’Éternel me montre que c’est Lui qui fait de Moi un élu de Dieu.

Prenant conscience de cette situation, de Ce choix, je ne puis que me soumettre et reconsidérer mon fonctionnement, mes choix, mes décisions et mes actions.

Ainsi, les mots et les messages sortant de ma bouche, ne seront plus des mots, mais des actions, puisque ce n’est plus pour moi que je le ferai, mais pour Dieu qui m’a choisi.

Je comprends aussi tout le sens de ces mots prononcé par l’apôtre Paul quand il dit en Galates 2.20 :

Et ce n’est plus moi qui vis, mais le Messie qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi.

Deutéronome 14.2