Les richesses divines

Richesses humaines

En procédant au choix de l’image pour illustrer le sujet des richesses, je me suis arrêté sur le fait que posséder des biens terrestres procure une certaine joie à l’homme. Que celui-ci y soit attaché ou pas, le fait d’en posséder, crée chez l’homme une satisfaction quant à son existence.

Je revois également une petite vidéo où une jeune enfant, semble déjà apporter une importance à l’argent.

De qui tenons-nous cela ?

En revoyant cette jeune enfant, je me suis laissé dire qu’il s’agissait certainement d’un héritage de ses parents. Si nous parents portons un intérêt aux biens matériels, nos enfants auront probablement ce même intérêt.

Ma réflexion m’a cependant amené à m’interroger sur le mot richesse et de la définition que l’on en fait.

Le dictionnaire définit la richesse comme étant : 

Caractère de ce qui est de grand prix, de grande valeur, de ce qui est précieux.

Par la définition du mot, nous voyons qu’il ne s’agit pas uniquement de ce qui est matériel ou numéraire, mais qu’il peut s’agir de choses qui ont de la valeur pour nous et auxquelles nous pourrions être très attaché.

Dans le livre des Proverbes 11.28, il est dit :

Celui qui compte sur ses richesses tombera, tandis que les justes verront croître leur ramure.

S’il ne s’agit pas exclusivement d’argent, d’or, de bien matériel, nous l’avons vu, qu’elle est la cause de la chute de l’homme riche ?

Nous avons tous des choses, des valeurs, des caractéristiques auxquelles nous sommes fortement attachés et il nous arrive de nous enorgueillir de celles-ci ou comme on dit familièrement, de prendre la grosse tête ou prendre le melon.

Si la confiance en soi est une caractéristique nécessaire voir essentielle pour avancer sereinement dans la vie, l’orgueil, selon moi, est à une forme d’excès de confiance. Et c’est cet excès de confiance qui peut nous faire tomber.

De la même manière que nous avons des hommes très puissants, très riches qui chutent, de la même manière celui qui s’enfle d’orgueil peut également chuter.

Mais si celui qui se confie en ses valeurs, ses richesses tombe, le texte du livre des proverbes indique que celui qui est juste dans ce qu’il fait, qui ne s’enorgueilli, pas lui, prospère comme le feuillage.

Cette image est très importante et nous avons déjà eu l’occasion de l’évoquer, la plante, l’arbre, si elle est plantée et arrosée par l’homme, c’est uniquement Le Créateur, Dieu seul qui la fait croitre.

Lorsque nous plantons en nous de bonnes choses, c’est Dieu qui fait prospérer ce que nous avons semé.

Prenant en considération cela, nous n’avons aucune raison de nous élever nous même, de nous enorgueillir, mais plutôt d’être dans la reconnaissance et la louange, pour ce que l’Éternel a pu faire de nous, pour nous et pour l’accomplissement de Ses projets.

Nous pouvons ainsi le louer de ces richesses divines qu’Il a fait croitre en nous.

Proverbes 11.28