Nécessaires pour Dieu ?

Croyances religieuses

Une nouvelle fois, je suis amené à avoir une réflexion sur nos attitudes et comportements en ce qui concerne les nombreuses communautés religieuses et leurs croyances.

Pourquoi un seul Dieu et tant de religions ?

Toutes ces religions sont-elles nécessaires ?

Pourquoi se font-elles la guerre ou se querellent-elles ?

Pouvons-nous croire ou espérer en une unité des églises ?

Je me rappelle, de ces deux personnes qui m’ont interpellées sur le sujet des divergences de communautés et de croyances, la première, une jeune fille qui me disait : 

Il y a un seul Dieu et pourquoi, certains prient Marie, d’autre Jésus dans les communautés croyant au Fils de Dieu ?

L’autre, un cadre dirigeant d’entreprise, Musulman qui me disait : 

Les religions se doivent de réunir les peuples, mais en réalité, elles divisent les hommes.

Je me suis alors interrogé et il m’est revenu ce passage des écritures relatif aux disciples de Jean-Baptiste envoyés vers Jésus. Dans Luc 7.19 il est dit :

Jean appela deux de ses disciples, et les envoya vers Jésus, pour lui dire :

es-tu celui qui devait venir, ou  devons nous en attendre un autre ?

On voit ici qu’il y avait dès le début de la mission de Jésus sur Terre à l’époque différents courants religieux, parfois dans la même communauté juive.

En regardant en profondeur, Jean avait été envoyé comme il est écrit pour préparer le chemin à la venue du Messie. On peut se dire que chacune de ces deux courants religieux avaient leurs missions bien définies, l’une de préparer et l’autre de révéler.

En poursuivant la lecture du passage de Luc, la réponse et l’attitude de Jésus doit nous interpeller quant à nos oppositions des autres religions. Il leur répondit, sans entrer dans des discussions ou débats en vue de convaincre : 

Allez et rapportez à Jean ce que vous avez vu et entendu :

les aveugles recouvrent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l’Évangile est annoncé aux pauvres.

Et heureux est celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! Luc 7.22,23

Dans la réponse de Jésus aux disciples de Jean, Il leur indiquait de simplement rapporter à Jean ce qu’ils avaient vu Jésus faire.

Faisons-nous de même ? 

Au-delà de voire les pratiques et témoignages des autres communautés, voyons-nous l’essentiel ?

Dans le verset 23, Jésus montre clairement que sa mission n’est pas de créer une quelconque chute chez ceux qui l’écoutent. Il sait que le plus important est que tous parviennent à la connaissance du Père.

L’autre partie de ma réflexion m’a amené à me pencher sur les anges et leurs différences. On parle dans les écrits bibliques d’anges (Cf. Matthieu 18.10), de chérubins (Cf. Genèse 3.24), de séraphins (Cf. Ésaïe 6.2), d’archanges (Cf. Jude 1.9).

Là aussi, Dieu nous montre qu’il y a diversité d’entité céleste et que tous sont d’une part à Son service et sont soumis à Son autorité.

Voulons-nous rentrer dans les plans de Dieu ou désirons-nous combattre contre ceux qui sont à Son service ?

Renonçons à nos querelles communautaires, ne mettant en oppositions que nos doctrines et compréhensions des écritures et recentrons-nous plutôt sur le service à notre Dieu, c’est là notre mission. Nous soumettant à Son autorité comme le font les êtres célestes.

Luc 7.19