Qui sont Tes enfants ?

Chair ou Esprit

En prenant lecture de ce texte de l’évangile, j’ai toujours été amené à penser que Jésus parlait de petit enfant.

Et dans le récit il est vrai qu’il s’agit d’enfant.

Mais si l’on regarde avec un regard un peu plus ouvert et imagé, un enfant peut être toute personne qui n’est pas encore suffisamment mûr.

On peut donc s’interroger et se dire :

À quoi peut bien correspondre cette maturité ?

Il m’a été montré dans nos différentes communautés, que nous accueillons volontiers les nouveaux membres, mais leur mettant presque la pression pour qu’ils appliquent les connaissances et expériences spirituelles que nous avons acquises depuis des années.

Ces nouveaux nés ne sont qu’à la mamelle et nous leur donnons déjà des ignames ou du fruit à pain.

Le texte de Matthieu 19, dit bien que le Royaume des cieux est pour toutes les personnes qui ressemblent à ces enfants.

Quelle(s) attitude(s) avoir pour qu’ils ne se sentent pas rejetés ?

Nous ne pourrons jamais faire de ces enfants des copies de nous-mêmes. Le vouloir, serait les priver de la nourriture adaptée à leur âge.

D’ailleurs ce n’est pas la mission que Le Messie nous a laissée.

Ce que Dieu attend de nous, c’est que nous enseignons à ces nouveaux nés à prier, à connaitre le Dieu que nous servons, pas à connaitre nos pratiques religieuses ou bien doctrinales.

Ne cherchons aucunement à les faire rentrer dans un moule, sans qu’ils connaissent réellement le Dieu qu’ils servent.

Cherchons donc par nos expériences de vies, à leur apporter notre soutien, nos encouragements quand ils sont chancelants.

Amenons-les à rechercher et s’appuyer sur leur Sauveur et non sur nous ou tout autre homme.

Enseignons leurs, l’unité et la communion fraternelle, la connaissance de Celui que nous servons avant toute autre chose.

Et surtout, laissons Dieu les façonner selon Sa volonté.

Ne fermons donc pas les portes du Royaume des cieux aux petits enfants que Dieu chéri.

Matthieu 19.14