Trahison ?

Il y a de cela quelques jours, je me suis retrouvé avec cette pensée :

Le mensonge ne profite qu’à celui qui s’en sert.

Et mes réflexions m’ont amené à me rendre compte que s’est devenu une pratique à laquelle nous avons tous si je ne me trompe déjà été confronté.

Dans la réflexion d’hier, Tirer profit, nous avons pu comprendre que derrière la volonté de tirer profit de situation, nous amenait à ne penser qu’à nous et pas à l’autre.

Dans le cas du mensonge, on retrouve le même schéma que celui évoqué hier. Celui qui ment, le fait dans son intérêt au détriment de celui à qui l’on ment.

Je me suis penché sur cette pratique du mensonge et j’en suis venu à me dire qu’elle est devenue bien courante.

Mais celui qui s’en sert en jouit-il réellement ?

Je me suis interrogé sur le plaisir qu’ont certains à le pratiquer.

Y trouve-t-il concrètement un plaisir ou un intérêt ?

Le mensonge engendre bien souvent une perte de confiance et est considéré par la victime comme étant une trahison.

Dans le livre des proverbes, le sage dit ceci : 

Les fausses lèvres sont une abomination à l’Éternel, mais ceux qui agissent fidèlement, lui sont agréables. Proverbes 12.22

Ce texte fait ressortir deux messages en faveur de la victime :

  1. Mentir est une abomination pour Dieu
  2. Celui qui en est victime à la faveur du Créateur

Une abomination est une chose pour laquelle on a une aversion, dont on a horreur. 

Je comprends donc ainsi, pourquoi, l’Éternel considère celui qui en est la victime et qu’il obtient les faveurs du Tout-Puissant. En d’autres termes, quand l’on ment, on se ment à soi-même, mais surtout on devient une abomination dans le regard de Dieu. 

Pourquoi serait-on une abomination aux yeux de Dieu ?

Ne sommes-nous pas tous Ses enfants ?

Voilà deux questions que certains pourraient être amenés à utiliser pour justifier la pratique du mensonge. S’il est vrai que nous avons tous été créé par Dieu, nos choix par contre nous positionne soit de son côté, soit du côté de son opposant, l’ennemi.

Et c’est Jésus qui nous éclaire sur cela en Jean 8.44 :

Vous, vous avez pour père le diable, et vous voulez faire les convoitises de votre père. Lui a été meurtrier dès le commencement, et il n’a pas persévéré dans la vérité, car il n’y pas de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et le père du mensonge.

Tout est dit dans ces paroles du Messie qui nous poussent à comprendre pourquoi il y a répulsion pour Dieu de celui qui pratique le mensonge. La principale raison, c’est que le mensonge nous positionne directement sous l’autorité de celui qui en est le père, le diable.

Nous sommes, en effet tous, créature de Dieu, mais ne sommes pas tous, enfant de Dieu.

Choisissons celui que nous voulons pour père. 

Proverbes 12.22