Une grande nation

 

Et quelle est la grande nation dont les lois et coutumes soient aussi justes que toute cette Loi que je vous prescris aujourd’hui ?

Deutéronome 4.8

De nouveau nous nous pencherons sur les lois, les coutumes.

De manières générales, les lois sont écrites et promulguées pour être appliquées. Elles ont aussi un caractère d’obligation d’être appliquée par tout individu assujetti à l’autorité qui la promulgue.

En écrivant ces mots, je me rends compte que la période actuelle, a vu naitre de nouvelles lois par le législateur et ces dernières ont du mal à être accepté par le peuple assujetti.

 

Nous voyons dans les diverses discussions  et débats relatifs à ces lois, nous amènent parfois à nous positionner pour ou contre ces lois, voulant même parfois nous rebeller contre l’autorité.

Pourtant, les écritures nous disent : 

Chacun dans cette vie doit obéir aux représentants de l’autorité. Car il n’y a d’autorité que celle qui vient de Dieu, et les charges publiques ont été voulues par Dieu. Romains 13.1

 

Devons-nous nous soumettre aveuglément à l’autorité supérieure ?

Est-il normal de se soumettre sans être en accord avec la loi ?

Pouvons-nous comparer les lois des hommes avec les lois divines ?

Il n’est pas facile de répondre à toutes ces interrogations sans être limite de l’interprétation.

Remarquons concernant la loi fixant l’obligation vaccinale pour les soignants, nous avons tous un avis. Moi-même j’ai déjà eu à rebondir et donner ma réflexion sur toutes ces choses qui nous sont imposées.

Quand nous donnons notre avis, notre opinion, nous nous positionnons dans une interprétation de la loi de manière à ce qu’elle soit adapté à nous. La loi, nous l’avons vu, s’applique à toute personne assujettie à un supérieur.

Que nous soyons d’accord ou pas, la loi se doit d’être appliqué par toute personne soumise à un supérieur.

Vous remarquerez dans l’histoire de l’humanité, généralement, les sujets ont toujours dû appliquer la loi, même quand celle-ci était ignoble, inhumaine. L’esclavage ou le massacre du peuple juif pendant la seconde guerre mondiale, sont des illustrations claires des limites de l’application de la loi des hommes.

Mais là encore, ne sommes-nous pas de nouveau entré dans une interprétation des faits ?

On peut s’interroger sur toutes les situations de notre vie, ou nous sommes soumis à l’autorité d’un dirigeant quel qu’il soit, nous serions toujours amenés à nous soumettre par contrainte ou à nous rebeller, nous révolter.

Il nous arrive également comme pour les règles et lois humaines de reproduire ces agissements pour les lois divines. J’en suis presque à me dire que ces notre nature, ne jamais vouloir nous soumettre aux lois et directives.

Mais pouvons-nous avoir cette attitude vis-à-vis du Tout-Puissant ?

Dieu est-Il un homme pour que nous puissions nous élever contre Son autorité ?

Lisons ce que nous dit Dieu Lui-même en Deutéronome 4.2 :

Vous n’ajouterez rien à ce que je vous commande et vous n’en retrancherez rien, mais vous observerez les commandements de Yahvé votre Dieu tels que je vous les donne.

On pourrait aisément se dire que c’est une attitude dictatoriale ce que Dieu nous demande. Appliquer Sa loi sans rien dire, en totale soumission.

Penser ainsi, ne serait pas correct si nous connaissons réellement notre Dieu. Nous ne pouvons occulter le fait, la réalité de Son Amour pour nous, Son peuple. Ce sont les versets de Deutéronome 12.3 et 4, qui nous confirme que c’est par Amour pour Son peuple. Il est écrit :

Vos yeux ont vu ce que l’Éternel a fait à l’occasion de Baal-Peor : l’Éternel, ton Dieu, a détruit du milieu de toi tous ceux qui étaient allés après Baal-Peor.

Et vous, qui vous êtes attachés à l’Éternel, votre Dieu, vous êtes aujourd’hui tous vivants.

Dans ce texte, il est clair, que Dieu est attaché à ceux qui lui restent fidèle et soumis.

Avons-nous déjà choisi notre camp ?

Avons-nous choisi, Baal-Peor ou Dieu ?

Le verset 4, nous poussent sans l’ombre d’un doute à choisir Dieu.

 

Pour revenir à la comparaison entre les lois de Dieu et les lois humaines, bien que l’Apôtre Paul nous disent de nous soumettre aux autorités et lois humaines.

Ces lois humaines, nous ne pouvons garantir qu’elles aient été prise par Amour pour le peuple.

 

Cependant, la vision que nous devons garder est celle-ci :

  • Quelles que soient les situations difficiles, Dieu est Supérieur et a autorité sur nos dirigeants.
  • L’essentiel est le choix du Dieu que nous désirons suivre.

 

La volonté de Dieu est encore une fois limpide, sans ambiguïté :

  • Nous préserver de toute chute
  • Nous faire paraître devant sa gloire irréprochable et dans l’allégresse

Ces paroles du livre de Jude au verset 24, est une confirmation du bien que Dieu veut pour la Grande Nation qu’Il aime et garde.

 

Cherchons donc comme le peuple d’Israël à rester fermement à l’Éternel quelles que soient les lois humaines qui nous sont imposées, notre fidélité sera récompensée par le Tout Puissant, Notre Dieu d’Amour. Mais au-delà de cela, tout comme le peuple d’Israël, Dieu nous a choisi pour que nous soyons des modèles, des lumières afin qu’un grand nombre d’hommes soient sauvé. Il dit ainsi en Matthieu 5.13-16 que notre lumière, celle que nous avons reçu par notre choix de le servir et de Lui être soumis, doit être montrée à tous.

Nombreux sont ceux qui ont illuminés, pour les saints, mais nous, faisons-nous briller cette Lumière autour de nous. Montrons-nous notre confiance et notre foi à tous ceux qui sont dans le noir, dans les ténèbres et qui sont assoiffés de l’Amour de Dieu.

Faisons donc briller notre Lumière.